PROTECTION DU CONJOINT DU CHEF D’ENTREPRISE : PARUTION DU DÉCRET

Depuis le 14 octobre dernier, date d’entrée en vigueur du décret d’application n° 2019-1048, les conjoints (ou partenaires de Pacs) des chefs d’entreprise, qui exercent de manière régulière une activité professionnelle au sein de l’entreprise familiale, sont assurés de pouvoir bénéficier d’une protection sociale. Explications.

DÉCLARATION DU STATUT DU CONJOINT

Afin de protéger les travailleurs qui exercent de manière régulière une activité professionnelle dans l’entreprise (artisanale, commerciale ou libérale) de leur conjoint (ou partenaire de Pacs), l’article L 121-4 du Code de commerce prévoyait, jusqu’à présent, l’obligation pour les dirigeants d’entreprise concernés de déclarer, auprès des organismes habilités compétents, l’activité de leur conjoint (ou partenaire de Pacs) et le statut choisi par ce dernier. (« conjoint collaborateur »,« conjoint associé » ou « conjoint salarié »). Or, force a été de constater, qu’en dépit de ces dispositions, une proportion importante de conjoints ou de partenaires de chefs d’entreprise continuaient à ne pas être déclarés.

LA STATUT DU CONJOINT SALARIÉ PAR DÉFAUT

Pour remédier à cette situation et lutter efficacement contre le travail dissimulé, le législateur est venu changer la donne. De nouvelles mesures sont donc entrées en vigueur afin de garantir une couverture sociale aux conjoints (ou partenaires de Pacs) qui participent activement à l’activité indépendante de leur époux (ou partenaire). C’est ainsi que depuis le 14 octobre dernier, les chefs d’entreprise ont l’obligation, comme auparavant, de déclarer l’activité professionnelle régulière de leur conjoint (ou partenaire de Pacs) et le statut choisi par ce dernier. A défaut, et c’est là la grande nouveauté, le statut du conjoint salarié (statut le plus protecteur) est alors appliqué d’office.

MENTION OBLIGATOIRE

En outre, l’exercice régulier du conjoint (ou partenaire de Pacs) à l’activité professionnelle et le statut choisi à ce titre doivent obligatoirement être intégrés et mentionnés auprès du Centre des Formalités des Entreprises (CFE) lors de la création de l’entreprise ou en cas de déclaration modificative portant mention que le conjoint exerce une activité régulière dans l’entreprise.

Décret 2019-1048 du 11 octobre 2019

PROTECTION DU CONJOINT DU CHEF D’ENTREPRISE : PARUTION DU DÉCRET

À propos des Cookies sur ce site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour faciliter votre navigation et réaliser des statistiques de visite.
Pour en savoir plus, visitez nos mentions légales, pour poursuivre votre navigation, cliquez ici.

X